Je ne suis pas ta mère


Je-ne-suis-pas-ta-mèreMarinette arrive très énervée à la consultation : elle et son mari s’aiment et s’entendent bien mais des disputes éclatent régulièrement, pour des raisons totalement futiles. Quand le ton monte, elle a l’habitude de lui dire vertement :  » je ne suis pas ta mère « , ce qui n’arrange rien du tout.

En construisant l’arbre généalogique, je remarque sa date de naissance en lien, non pas avec celle de sa belle-mère, mais avec celle de son beau père. Je lui conseille donc de modifier sa réplique et d’essayer  » je ne suis pas ton père ». Elle repart un peu sceptique et me rappelle quelques temps plus tard pour me raconter qu’elle a suivi mon conseil : en entendant cette remarque inattendue, son mari s’est figé, il l’a regardée en se demandant si elle avait perdu la tête, puis il a longuement réfléchi et il a fini par dire : « c’est vrai que tu ressembles à mon père ! Je ne m’en étais jamais rendu compte… »

Il a compris qu’il projetait sur son épouse de vieilles rancoeurs de son enfance et du manque paternel. Il déversait sur elle toute la colère qu’il n’avait jamais pu exprimer à son père. la petite phrase magique suffit désormais à désamorcer le risque de dispute sans fondement.

→ Histoires Vécues