Présentation


Qu’est-ce que l’astrogénéalogie ?

 

Astrologie et astrologie humaniste :

« Le but de l’astrologie n’est pas de prédire notre avenir mais de nous aider à former notre devenir. Celui qui méprise l’astrologie se met dans la position du marin qui rejetterait avec dédain les cartes maritimes et les bulletins météo. »

La carte du ciel de naissance constitue un guide pour bien mener sa barque, éviter les écueils et utiliser le gros temps pour devenir plus fort. L’étude du thème natal permet une meilleure connaissance de soi, à travers la découverte de ses dons et de ses faiblesses. Et de trouver ainsi des solutions personnelles pour surmonter les difficultés et rendre l’échec créateur !

L’astrologie est un langage symbolique. L’interprétation du thème astral apporte un éclairage nouveau sur le potentiel de naissance et donne des clés pour l’utiliser de façon plus consciente et plus responsable.

L’étude des cycles planétaires permet de dater les grands rendez-vous de la vie : dans le passé pour donner du sens à ce qu’on a vécu ; dans le futur pour prendre ses décisions avec plus de conscience.

L’astrologie humaniste a été créée par Dane Rudhyar, astrologue, poète, peintre, musicien et compositeur. Son œuvre de référence « L’Astrologie de la personnalité » pose les bases d’une astrologie d’évolution, selon le principe d’individuation de Carl Gustav Jung.

Psychogénéalogie et astrogénéalogie :

Secrets de famille ; Syndrome d’anniversaire ; Transmission de traumatismes ; Fidélités familiales inconscientes ; Enfant de remplacement ; Gisants et Fantômes

La psychogénéalogie est une interprétation psychologique de l’arbre généalogique et de l’histoire familiale.

Un traumatisme vécu à une génération (mort brutale, deuil impossible à faire ; faillite, malhonnêteté, emprisonnement ; inceste, viol…) peut engendrer des problématiques diverses chez les descendants. En effet cet événement, source de honte et de souffrance, est souvent passé sous silence à la génération suivante et devient alors un secret de famille qui peut se manifester sous forme de problème physique ou psychique à la troisième génération. Et c’est en général la quatrième génération qui a pour tâche de réparer cette souffrance familiale.

L’analyse transgénérationnelle est née dans les années 50 aux Etats-Unis. En France, elle s’est développée à partir des travaux de Maria Törok et Nicolas Abraham sur la théorie du fantôme« L’écorce et le noyau » publié en 1978, a ouvert la voie à une nouvelle façon d’aborder la psyché humaine et ses complexités. Puis Didier Dumas développe cette approche généalogique dans « L’Ange et le Fantôme ».

C’est dans les années 90 que la psychogénéalogie va réellement prendre son essor en France avec la publication de « Aïe mes aïeux », l’ouvrage de référence d’Anne Ancelin-Schützenberger. Beaucoup d’ouvrages passionnants vont suivre alors : François Vigouroux, Serge Tisseron, Elizabeth Horowitz, Salomon Sellam… etc.

Toutes les familles ont des « histoires » et des secrets, mais tous les descendants ne sont pas concernés par les mêmes mémoires familiales inconscientes. De même que chacun, dans une fratrie, a un héritage biologique et psychologique différent (les yeux bleus de la grand-mère paternelle ou le caractère de cochon du grand-oncle…) l’héritage psycho-généalogique est lui aussi différent pour chacun. L’analyse conjointe du thème astral et de l’arbre généalogique (le génosociogramme) va mettre en lumière les liens transgénérationnels actifs dans le clan et les sources de problèmes éventuels.

Le but de la recherche astro-psycho-généalogique est de comprendre l’origine et la cause des difficultés à bien vivre sa vie : maladies physiques et complexes psychologiques, échecs professionnels ou relationnels à répétition, difficultés à oser être soi… etc.

La mise en lumière des fidélités familiales inconscientes, par l’étude du thème astral et de l’arbre généalogique, permet de s’en libérer pour vivre libre.